La D3 B « New look » à la loupe !

21 août 2017 - 09:35

 

L’aventure de la Coupe étant terminée, il est temps maintenant de penser au championnat… Petit tour d’horizon apéritif !

Pour cette deuxième saison après la réforme du football belge, nous aurons droit à une division 3 amateur relookée. Après une série à 14 équipes avec un seul descendant direct, cette année la série comptera 16 équipes avec pas moins de 3 descendants. C’est, somme toute, un retour à ce qui était en vigueur à l’époque de la défunte promotion D. Hormis cette modification purement quantitative, on peut s’attendre aussi à une forte hausse qualitative  de cette division qui nous est chère ! En effet les écuries qui ont rejoint la série ont les dents longues et les autres équipes semblent s’être toutes renforcées à l’entre-saison… A un point tel que quasiment toutes les équipes espèrent squatter la colonne de gauche, voire se mêler au top 5 !!! Inutile de dire qu’il n’y aura pas place pour tout le monde et que cela promet une belle lutte acharnée entre les différents teams de la série.

Pour essayer d’y voir (un tout petit peu) plus clair, nous vous proposons de passer brièvement ( ?) en revue les différentes forces en présence.

Aische : Pour sa première saison en D3, Aische a alterné le bon et le moins bon. Après un départ laborieux, les rouge et blanc sont venus livrer une prestation de haut vol à Mormont où ils se sont imposés à l’issue d’un match spectaculaire au cours duquel on a pu apprécier l’aisance technique des joueurs namurois ainsi que la fraicheur de leurs attaquants. C’était le déclic tant attendu. Dans la foulée, Aische s’était même payé le scalp de Tilleur, un des favoris de la série avant d’alterner brillantes victoires et défaites surprenantes. Au final, le bilan était satisfaisant mais le coach Manu Rousselle bien conscient que cette irrégularité était due au manque d’expérience de son groupe a absolument voulu corriger le tir à l’aube de cette nouvelle saison. C’est ainsi que le club a attiré en ses rangs des joueurs ayant une expérience du niveau national. Huit joueurs ont quitté le club et huit nouveaux sont arrivés. Parmi ceux-ci on notera par exemple les noms de Samouti (ex-Ciney), du buteur De Ketelaere (ex-Tamines) et de son rapide coéquipier Tshiala sans oublier le défensif Thiebaut Zaffarana. Ces joueurs expérimentés et de qualité devront apporter la stabilité à l’équipe tout en encadrant les jeunes joueurs comme le vif attaquant Detienne. La préparation de l’équipe a été bonne et la sauce semble prendre plus facilement que prévu. On se montre donc assez optimiste du côté d’Aische où un bon début de compétition pourrait conditionner toute la suite du championnat… Wait and see.

Aywaille : Assurément une des grosses déceptions de la saison passée. Malgré d’évidentes qualités, le groupe a souffert jusqu’en toute fin de championnat pour sauver sa peau. Une descente aurait été incompréhensible en bord d’Amblève… Le coach Pascal Jacquemin fort de la confiance de son comité ne veut plus revivre pareille saison. La quasi-totalité du noyau a été conservée en y laissant une belle place aux jeunes pousses du club. Kadima, toujours joueur, sera le relais du coach sur le terrain avec à ses côtés les talentueux Ferron et Soumah. Si le gardien Delbouille a quitté le club, il a été remplacé par l’expérimenté Telemans, tandis que le club salue le retour de Nicolas Delcourt après son passage à Tilleur. Un fameux renfort que celui-là et pas seulement pour ses rentrées en touche stratosphériques ! Si Pirnay a quitté le club pour Huy, le club du président Dodrimont a recruté le défenseur Loïc Pirquet actif la saison dernière à Beaufays après une longue période à Hamoir. Ce défenseur rigoureux n’est autre que le fils de notre ancien joueur Michel Pirquet… A l’avant Jamar sera chargé d’alimenter le marquoir. Les jeunes joueurs ayant emmagasiné un an d’expérience au niveau national et étant soutenus par des joueurs de qualité, le staff aqualien se montre relativement optimiste. La préparation semble confirmer cette tendance avec notamment une qualification en coupe de Belgique au détriment d’Izegem et puis de Huy. Une place bien confortable dans la colonne de gauche est clairement l’objectif du club. Et plus si affinités…

Bertrix : Bien difficile de se livrer à un pronostic concernant la prochaine saison des « baudets ». Les rouge et bleu ont subi à l’entre-saison un véritable exode qu’il faudra compenser pour bien figurer en D3. Exit le gardien Wauthy, Lambert et Lion, tous trois partis à Givry, mais exit aussi Denoncin, Muric, Nolleveaux, Roset ou encore Lambert…Excusez du peu ! Du côté des arrivées on notera surtout le nom du puissant attaquant arlonais Ndiaye, l’arrivée du jeune et talentueux Pierre-Antoine François de Champlon, le retour au bercail de Bellanger (bloqué toute la saison dernière par une grave blessure à Arlon) et surtout l’arrivée de l’excellent médian Fondaire en provenance du RFC Liège. Ce dernier sera chargé d’animer le jeu avec son partenaire Warlomont. Le coach Cédric Guillaumin espère en tout cas trouver rapidement la bonne formule qui lui permettra de faire mieux que l’année dernière qui s’était achevée sur une place en milieu de classement.

Cointe : C’est un tout nouveau départ dans l’inconnu que va prendre le club de Cointe cette année encore. Déjà la saison dernière, le coach de l’époque, Thierry Bury, avait dû composer avec un effectif fortement remanié qui lui avait néanmoins permis de vivre une saison sans soucis. Il faut dire que l’apport de joueurs comme Aksu, Tohoua ou Ramirez, ce n’est pas négligeable ! Nouveau départ d’une feuille blanche (ou presque) cette année donc. Le coach Bury a cédé sa place au jeune Mourad Lachhab qui pourra toujours compter sur Tohoua, Piazza ou encore Lusinga. Le noyau comptera pas moins de 12 arrivées dont la plus marquante est certainement celle de l’inusable gardien Dimitri Habran qui apportera toute son expérience à un groupe qui en aura bien besoin. De nombreux nouveaux venus n’ont en effet jamais évolué à ce niveau. L’entraineur Lachhab a ainsi fait « monter » quelques joueurs qu’il avait déjà sous ses ordres dans l’équipe de P3 de Cointe. Un fameux pari sur l’avenir. Le coach pointe notamment le jeune médian axial Beqiri qu’il annonce déjà comme une possible révélation de la saison ! Le club de Cointe se trouve clairement à la croisée des chemins. Fini les folies financières et retour aux valeurs locales. Pour survivre en D3 il faudra ne pas trainer en route et si possible prendre un bon départ en championnat. Ce ne sera pas chose  aisée pour les vert et blanc qui devront affronter Aische, Visé, Herstal, Longlier et Tilleur lors de leurs 5 premiers matches de la saison !

Givry : Les canaris sont assurément l’invité surprise de cette D3 tant leur descente de D2 à l’issue d’un championnat chaotique en a étonné plus d’un. La question principale que beaucoup de monde se pose est de savoir comment les hommes du tonitruant Eric Picard auront digéré cette descente. Ce n’est jamais facile à gérer et il importe de réagir immédiatement. Le coach des jaune et noir sans se mettre une pression excessive sur les épaules, vise clairement le top 5. L’équipe a certainement les moyens d’atteindre cet objectif, voire mieux encore. Quelques joueurs ont quitté le club mais ont été remplacés tant numériquement que qualitativement par les transferts entrant même si le départ de Billion laissera un vide difficile à combler.  Givry a notamment été faire ses emplettes du côté de Bertrix en attirant dans ses filets ( !) le gardien Wauthy, ainsi que Lambert et Lion. Un pari sur l’avenir ! Villalba apportera toute son expérience tandis que l’excellent Sofiane Ben Saïda, bien connu à Mormont, effectuera son retour et croisera le chemin de Jérôme Roberty en partance pour Solières. Le coach Picart se montre satisfait du mercato du club mais n’exclut pas une dernière bonne affaire si l’occasion se présente, surtout dans le secteur offensif. Le plus gros changement consiste en la réduction du noyau qui passe de 21 à 16 joueurs. La qualité devant primer sur la quantité. Et de la qualité il y en a dans ce groupe avec des Hinck, Rémy ou le virevoltant Leva, sans oublier un Schinckus revanchard après une année noire minée par les blessures. Givry proposera donc cette année encore un groupe en principe très compétitif qui peut clairement viser les premiers rôles si l’effectif est épargné par les blessures et gère bien la blessure morale d’une rétrogradation.

Habay : Montant de P1 à l’issue d’un sprint final impressionnant qui les a vus dépasser et laisser sur place une équipe d’ Ethe certes talentueuse mais vieillissante, les rouge et noir du coach Jean-Luc Manand ne voudront pas faire de la figuration à l’étage supérieur. L’équipe qui a vu partir quelques vieux serviteurs tels que Guermann, Reichling ou Gengoux s’est joliment renforcée. Déjà bien charpentée, la phalange sudiste a réussi un coup fumant en attirant l’emblématique capitaine de Virton, Simon Dupuis qui devrait constituer avec Gary Raboteur une paire redoutable en milieu de terrain. De Libramont sont arrivés Schoumaker et l’élégant Manand (le fils du coach) tandis que Mboyo arrive lui de Bastogne avec pour but de retrouver son niveau et son efficacité devant le but. Pour un montant de P1, le problème est toujours de voir comment l’équipe va digérer le décalage profond qui existe entre une P1 luxembourgeoise et le niveau national, surtout avec cette D3 B qui s’annonce particulièrement relevée cette année. On se veut néanmoins optimiste du côté d’Habay car l’effectif recèle indiscutablement assez de qualité que pour bien figurer à l’échelon supérieur.

Herstal : Patrick Fabbri, le coach herstalien a dû s’arracher plus d’une fois les cheveux la saison dernière tant l’inefficacité offensive de ses troupes a régulièrement empêché les rouge et noir de traduire leur domination technique en victoires. Il aura d’ailleurs fallu attendre la toute fin de championnat pour voir cette jolie équipe sauver sa place en D3… Un comble pour une équipe vantée par tous pour la qualité de son jeu ! C’est donc vers le secteur offensif que le club a porté essentiellement ses efforts lors de ce mercato d’été. Aksu arrive de Cointe, M’Bazoa a lui quitté Huy tandis que le jeune Wojciechowski formé au FC Liège débarque en provenance de Blégny.  Le coach herstalien, malgré la perte de Bangoura,  se montre satisfait de l’effectif mis à sa disposition qu’il juge d’ailleurs bien plus équilibré que la saison dernière. Mais la meilleure nouvelle pour Herstal (et pour les visiteurs aussi !) vient sans doute de la toute nouvelle pelouse destinée à remplacer le champ de patates de l’avenue Emile Muraille. Avec cet outil, l’équipe entend bien continuer à proposer un football toujours aussi plaisant mais aussi bien plus efficace, ce qui sera vraiment nécessaire dans cette nouvelle D3 très huppée…

Huy : Gros bouleversement au RFC Huy où l’expérimenté Patrick Courtois aura un tout nouveau noyau à sa disposition.  Pas moins de 15 joueurs ont en effet quitté le club mosan pour 12 arrivées. Le choix du staff a été dicté sans doute quelque peu par des impératifs financiers qui restent, à Huy comme bien souvent ailleurs aussi, un gros souci mais aussi et surtout par la volonté d’assainir le vestiaire. Une attention particulière a été accordée à l’aspect humain et relationnel car le comité hutois veut retrouver au plus vite un « vrai » groupe. Malgré ces nombreux changements, l’effectif semble plus équilibré avec une répartition plus logique des joueurs par secteurs de jeu. La moyenne d’âge de 26,5 ans est assez élevée mais est aussi gage d’expérience et de maturité. Le groupe compte en ses rangs 5 trentenaires qui encadreront les plus jeunes. Le but du club est de terminer le plus haut possible dans la colonne de gauche… Pour cela, le club a conservé quelques « vieux serviteurs » tels que le gardien Barrettara, les défenseurs Konsdorff, Heptia et Tailleur ou encore le buteur Licour. Des joueurs de qualité assurément auxquels sont venus se joindre les défenseurs Agovic (Visé) Pirnay (Aywaille), le demi Restiglian (Visé) et les avants Busarello (Warnant), Olondo (Aywaille) et Jérosme (Durbuy). La plupart de ces joueurs, après une saison en demi-teinte, seront assoiffés de revanche et hyper-motivés à l’idée de prester en D3. Cela devrait réjouir le coach Courtois qui avec son expérience, ne manquera pas de tirer le meilleur de son groupe…au point de créer une des surprises du championnat ? L’avenir nous le dira !

Longlier : La saison dernière, la venue de Longlier à La Forge nous avait valu un match formidable, engagé, offensif et spectaculaire. Une vraie propagande pour le foot. Espérons qu’il en ira encore de même cette année. Les jaune et noir qui avaient la saison passée l’ambition de titiller le top 5 avaient malheureusement dû revoir leurs ambitions à la baisse tant ils avaient été perturbés par les blessures de quelques joueurs importants. Après une double déchirure des ligaments, Gregory Girs, l’excellent demi récupérateur a choisi de rester au club et de tout faire pour revenir dans le groupe. Kevin Huberty, lui aussi absent tout au long de la saison passée vient de rejouer ses premières minutes et son retour devrait constituer un fameux renfort pour la troupe de Raphaël Viance. Si le club a perdu l’élégant Bossicart ainsi que le buteur Roland parti au RFC Liège via Charleroi, il s’est bien renforcé en transférant des joueurs de qualité : Billion de Givry, Lespagnard de Hamoir et Molnar d’Ethe. C’est dire si le groupe sera de qualité et présentera une force de frappe non négligeable avec les Kudimbana, Tibor, Huberty et Molnar ! Cela pourrait faire mal ! Pour cela encore faudra-t-il que la mentalité suive ! En effet l’élimination 3-0 de la coupe des œuvres de Gedinne, une P2 namuroise n’a pas vraiment plu au coach longolard qui pointait la suffisance de certains de ses joueurs. Nul doute que d’ici le début de championnat les choses auront été remises au point ! Longlier, sur base de la qualité globale de son effectif et s’il est épargné par les soucis pourrait sans doute être une des bonnes surprises de la saison. Quant à rejoindre le top 5… là il faudra jouer des coudes car ce ne sera pas la seule équipe à se presser au portillon !

Namur : La vie n’est pas un long fleuve tranquille du côté de Namur… Les « affaires » succédant aux « affaires » on ne savait plus trop à quel saint se vouer quand on abordait l’avenir sportif des Merles. Cette fois, les choses sont claires. Condamné par le tribunal, Namur a accepté la sentence et sera condamné à la descente en première provinciale à l’issue de la saison… A moins que de remporter le titre de champion, ce qui permettrait à l’équipe de se maintenir en D3 (mais pas de monter en D2). Dans ce contexte, parler des innombrables transferts entrants (17 !!!) et sortants du vénérable club namurois n’a aucun sens. L’effectif sera très jeune avec une moyenne d’âge d’à peine 22 ans et risque aux dires mêmes des dirigeants namurois d’être un peu juste pour la D3 avec des joueurs venus des divisions inférieures. La saison risque d’être longue pour des merles dont on vient de couper les ailes. Espérons pour eux, que les joueurs trouvent une motivation minimum afin de disputer un championnat sérieux et ne pas fausser la compétition.

Richelle : Tout le contraire de Namur, à Richelle on ne fait pas de vagues ! L’esprit est resté résolument  familial car c’est là une des valeurs auxquelles tient particulièrement un président du club un peu atypique (dans le bon sens du terme !). Cette année le coaching a été confié à Benoit Waucomont qui remplacera donc Christophe Burnet. Pas de gros bouleversements dans un effectif qui a donné pleine satisfaction la saison dernière en jouant le top de la série et en participant au tour final (avec une élimination à…Mormont !). On notera l’arrivée de Salimou, le buteur de Welkenraedt déjà efficace en préparation. Le club a également engagé le défenseur de Warnant Benoit Simon, le jeune défenseur central Anthony Piccoli passé par Eupen et Hamoir (où il était en manque de temps de jeu), ainsi que l’ailier de La Calamine Charles Weber qui s’est malheureusement blessé assez sérieusement au genou. Il y aura donc plus de concurrence dans le noyau ce qui devrait être bénéfique pour tous. En ayant conservé l’essentiel d’un noyau de qualité avec des Gérard,  Parreira et autres Perseo, Richelle se présentera cette année encore comme un vrai outsider. Mais ce ne sera pas le seul !

Stockay : Le nouveau venu aux dents longues ! Pour son retour en nationale 45 ans après sa dernière apparition, le club de Stockay ne veut pas se contenter de faire de la figuration. Confié au jeune et talentueux entraineur Yannick Pauletti (ex-défenseur de Hamoir, Sprimont ou Ciney), récemment diplômé UEFA A, avec grande distinction (Félicitations !), l’équipe a fière allure. Le président Della Costa a réussi à garder tous ses cadres en y ajoutant encore du beau monde avec les défenseurs Cwynar et Piette(ex-Waremme), le buteur Colson (ex-Beaufays), les médians Dehon (ex-Walhain) et Manu Castela  (ex-Beaufays). Ajoutez à cela François Henke, l’ailier du RFC Liège comme cerise sur le gâteau et cette équipe dans laquelle on retrouve aussi (entre autres) cette vieille connaissance d’El Khadri risque bien d’être redoutable. Ce n’est pas la surprenante élimination en Coupe des œuvres de Ster qui viendra perturber la montée en puissance de l’équipe des rouge et noir qui entend bien être fin prête pour son grand retour en nationale.

Tilleur : Enfin ! Voilà au moins une équipe qui est claire dans ses objectifs : ce sera le titre et rien d’autre !!! Echaudé par un championnat et un tour final décevants, le coach Kinet a pris toutes ses précautions pour ne plus revivre telle situation en réalisant un mercato « d’enfer » !!! Neuf arrivées et pas des moindres. C’est surtout vers Sprimont que Tilleur s’est tourné pour faire ses emplettes. C’est ainsi que débarquent à Buraufosse les ex-sprimontois Beltrame, Saccio, Zennaro et Meunier. Ajoutez Stoffels, le capitaine de La Calamine, le solide défenseur Gerstmans de Solières ou encore les buteurs Kinif (Ciney) et Janin (Stockay) et on comprendra que Tilleur est prêt à assumer son statut de grandissime favori de la série. Christophe Kinet a surtout voulu ajouter à l’équipe la « grinta » qui lui a trop souvent fait défaut par le passé, tout en améliorant la finition… Avec de telles recrues, cela devrait être possible. C’est ce que confirme d’ailleurs l’excellent parcours en Coupe de Belgique où Tilleur a  récemment renvoyé la redoutable équipe de Deinze à ses chères études sur le score sans bavure de 2-0 avant de venir à bout de Hoogstraeten ce weekend dernier. De bon augure certes pour le championnat. Encore faut-il voir comment les joueurs vont supporter tout au long de cette saison ce statut de grand favori. On sait que par le passé cela a parfois posé problème du côté de Buraufosse…

Verlaine : Travail, rigueur et modestie, voilà comment on pourrait peut-être résumer la philosophie du club du tout nouveau président Patrick Danze. Reconnue pour avoir pratiqué la saison dernière un des plus beaux footballs de la série, la troupe de l’excellent coach Marc Segatto espère bien continuer sur sa lancée même si à Verlaine on est bien conscient qu’il sera difficile de faire aussi bien, du moins au niveau des résultats purs (avec notamment une participation au tour final pour la montée en D2). Par contre, le goût pour le beau jeu restera de mise. Faites confiance pour cela au coach des taureaux ! Avec un des plus petits budgets de la série, il était hors de question pour Verlaine de faire des folies sur le marché des transferts. Le staff a donc essentiellement ciblé des joueurs jeunes, talentueux et présentant une grosse marge de progression. L’exception est sans doute le gardien Jimmy Fortemps (37 ans et ex-FC Liège en D2) qui suite à la blessure du gardien titulaire est venu dépanner le groupe en dernière minute. Au rayon des arrivées, on notera donc entre autres celles de l’attaquant Julian Pollina en provenance de Tilleur, du rapide joueur de flanc Lubulu de Durbuy ou  de Samy Marcuccio (flanc droit-espoirs Seraing). Mais la bonne « pioche » de Marc Segatto ce sera peut-être Anas Zougar, un milieu de terrain de 23 ans, à la gâchette facile, arrivé du MCS Liège (P3) mais ayant fait ses classes en espoirs  à Casablanca en D1. Le joueur a en tout cas déjà semble-t-il convaincu le coach de ses qualités. Il pourrait en aller de même pour Lofti Zouka, un défenseur de 22 ans, passé par Genk et Charleroi et qui a la particularité d’avoir été retenu dans les sélections nationales des U14 et U15 belges, ainsi que des U20 algériens…  Séduits par le discours de Marc Segatto, ces deux joueurs ont rejoint Verlaine pour retrouver leur meilleur niveau au sein d’une équipe produisant un football séduisant. Bref, on se réjouit déjà de rencontrer les « taureaux » de Verlaine !

Visé : Tel le phénix qui renait de ses cendres, voici Visé de retour en nationale. Même s’il aura fallu passer pour cela par une « fusion » avec le vieux club de Lixhe qui se morfondait dans les tréfonds de la provinciale liégeoise. Qu’importe ! Guy Thiry, ex président emblématique du défunt RCS Visétois s’est lancé à fond dans cette nouvelle aventure et on peut dire que les choses n’ont pas trainé. Il faut dire que la gaillard a les moyens de ses ambitions…Le club vient donc de fêter 4 montées consécutives et ne rechignerait pas sur un cinquième titre…Mais, chuuuuut ! Cela il ne faut pas trop en parler ! Il vaut mieux laisser la pression sur les épaules de Tilleur ! Toujours est-il que disposant déjà d’un noyau de grande qualité au sein duquel on retrouvera avec plaisir Pierre Goblet passé récemment par La Forge, Visé s’est joliment renforcé en attirant notamment le serial buteur Guillaume Legros ! Un fameux renfort que celui-là et une garantie buts… On notera encore au niveau des arrivées marquantes celles de l’excellent  Gaëtan Audoor qui a fait toute sa carrière au RFC Liège ou encore celle d’Hicham Saïd du RFC Seraing. Et de Leslie Bamona, le TGV de Solières, en dernière minute ! Quand on retrouve de plus dans l’effectif visétois des noms tels que ceux de Kevin Aerts (keeper), de Benjamin Maréchal, de Benoit Hossay, de Kevin Raets ou encore de Grégory Crits…on se rend compte que Visé est armé pour les plus grands défis. Les orange et bleu (couleurs de Lixhe) ou bleu et blanc (couleurs de Visé) seront assurément avec Tilleur les grands favoris pour le titre. Un cinquième consécutif ?

Voilà donc pour ce « petit » tour d’horizon…Il y aura du beau monde en D3 cette saison assurément ! Mais me direz-vous… Quid du RRC Mormont ?

Après une saison qui a dépassé toutes les espérances, tout le monde est bien conscient que le plus dur sera maintenant de confirmer ! Pour cela le club a décidé de travailler dans la continuité en renouvelant logiquement sa confiance au coach Philippe Médery dont le travail fait l’unanimité au sein du club. Au niveau du recrutement, hors de question de faire des folies, budget rikiki oblige. Néanmoins le club orangé a réalisé un tout gros coup en réussissant via les connections de son coach à attirer Antony Spinosa (ex-Solières) pour renforcer sa défense centrale orpheline de Fef Jalhay vilainement blessé lors du tour final. Et là, cela s’annonce comme un coup dans le mille ! Spinosa a déjà pris ses marques et s’est érigé en moins de temps qu’il ne faut pour le dire en vrai patron de la défense mormontoise. A côté de lui on notera avec plaisir les réjouissantes prestations du jeune Sacha Linchet arrivé de Virton et qui délivré de ses soucis physiques a livré d’excellents matches de préparation. En défense Benjamin Simon, « vieux briscard » originaire de Champlon apportera toute son expérience et sa grinta. Plus haut dans le jeu, place aux jeunes ! Benoit Henrotay et Bruno Lannoy vont apporter leur fraicheur et leur soif d’apprendre et de progresser, tandis que Sébastien Gilson (ex-Melreux) est prêt lui à relever un nouveau défi exaltant au niveau national. L’effectif mormontois semble en tout cas plus équilibré que l’année dernière avec plus de possibilités réelles dans chaque ligne de jeu. Il est clair cependant que pour certains, il faudra digérer au plus vite le passage au niveau national, même si les quelques récents matches laissent augurer du meilleur. L’objectif pour le club de Mormont est de faire de son mieux en évitant en tout cas d’être empêtré dans une lutte sans merci pour le maintien. Pour cela le début de saison sera capital car il peut conditionner toute la suite du championnat…Souvenez-vous de la saison dernière ! Mais tout compte fait, le plus gros renfort mormontois, c’est peut-être le nouveau terrain synthétique complètement restauré, qui permettra aux joueurs de répéter leurs gammes dans les meilleures conditions après une vraie année de galère !!!

Le premier rendez-vous est fixé au dimanche 27 août à 15 h 00 à Mormont avec la venue de…Givry ! Déjà un gros morceau en perspective !

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

+